Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 septembre 2008 3 10 /09 /septembre /2008 17:04

Mamma Mia! est à l'origine une comédie musicale écrite en 1999 par la britannique Catherine Johnson, basée sur les chansons du groupe ABBA. Elle inclut des succès comme : « Super Trouper », « Dancing Queen », « Thank You for the Music », « The Winner Takes It All », « Mamma Mia » et « SOS ». Il en est tiré en film en 2008 (Ph. Lloyd - sortie française le 10 Septembre 2008) autour d'un casting prestigieux.

 L'histoire tourne autour de Sophie et sa mère, Donna. Sophie est sur le point de se marier et veut que son père remplisse son rôle de père pour le mariage. Seulement elle ignore qui est son père parmi trois anciens amants de sa mère...







 La campagne promotionnelle américaine est réalisée par les Studios Creative Partnership, qui livrent des visuels aux limites du kitsch et de la fausse comédie mièvre. Là où tout se gâte, c'est dans l'adaptation française qui retranscrit l'accroche en un "Le 10 Septembre 2008, vous êtes conviés à un mariage que vous n'êtes pas prêts d'oublier."... 




  Rien de dérangeant à priori, sauf qu'une coquille s'est belle et bien glissée dans la phrase puisque le mot "prêts" aurait dû être orthographié "près", pour retranscrire dans une grammaire enfin digne de l'Académie Française la locution "n'être pas près d'oublier" (cf. ce lien : http://grammaire.reverso.net/2_1_77_pres_pret.shtml). Un contresens léger mais une erreur grammaticale ("prêt à oublier" et non "prêt d'oublier" dans tous les cas) plus lourde de conséquences. Une erreur rarissime qui ne devrait pas provoquer la réimpression en catastrophe des affiches, la sortie du film étant aujourd'hui, mais une erreur de suivi promotionnel qui étonne et fera certainement date, pour le bien ou le malheur de la publicité du film... 
 
 Voici une affiche que personne ne sera prêt... près d'oublier !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Paul 22/11/2009 01:48


et le participe passé du verbe devoir à la forme masculine prend un accent circonflexe, il faut donc écrire "aurait dû être écrit"


Présentation

  • : Décryptage d'affiche de films
  • : Les affiches de films sont des papillons de la nuit du Cinéma : multicolores, éphémères et éternelles à la fois... Invitation, trace, mémoire d'un film ou d'un genre, l'affiche en tant qu'oeuvre visuelle ne saurait être démentie, mais comment la déchiffrer, qu'en saisir et que nous dit-elle finalement, à nous, spectateurs ?
  • Contact

Recherche

Archives

Pages