Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 septembre 2009 7 06 /09 /septembre /2009 10:38

 Enfin un nouvel article sur ce blog toujours très consulté (d'après mes statistiques) :
bonjour et bonne rentrée, par conséquent, aux anciens et aux nouveaux cinéphiles.



 
 Les divers travaux d"écritures et interventions me mobilisent plus que jamais autour des médias et de la bande dessinée (cf.
http://couverturedebd.over-blog.com/article-29576787.html) mais je ne renoncerai pas pour autant à enrichir ce blog et à publier un jour les divers articles et sujets précemment annoncés. Veuillez d'avance m'excuser pour les espoirs eventuellement suscités et déçus... 



 
Quelle actualité concernant l'affiche de film  ?


- Comme souvent, ce sont des Etats-Unis que proviennent les évènements les plus sensationnels : en témoigne ainsi l'exposition récemment consacré en Californie au designer Bob Peak, revenant sur plus de 40 ans de carrière et illustrant ses recherches graphiques autour d'oeuvres emblématiques comme My Fair Lady, Apocalypse Now, Star Trek ou Superman.

Voir le lien (en Anglais) :
http://www.gallerynucleus.com/gallery/exhibition/194
et le site consacré : http://www.bobpeak.com/art.cfm?catid=2



- Les films "les plus attendus" (ou les plus spectaculaires !) de cette fin d'année se sont tous dévoilés via affiches et teasers internet : citons ici Avatar (J. cameron), 2012 (R. Emmerich), Sherlock Holmes (G. Ritchie), Shutter Island (M. Scorsese), Alice au Pays des Merveilles (T. Burton), The Last Airbender, le maitre du temps (M. Night Shymalan) ainsi que les productions françaises L'Armée du crime (R. Guédiguian), Micmacs à tire-larigot (J.P.Jeunet), Le petit Nicolas (L. Tirard) et Lucky Luke (J. Huth).













-  Nous avions récemment évoqué les problèmes de censure rencontrés en France par quelques visuels plus ou moins moralement polémiques et politiquement (in)corrects (voir article précédent sur cette page): en voici une dernière occurence avec la sortie du film Inglourious Basterds (Q. Tarantino), traitement sur la tonalité d'un film Z de la traditionnelle mission suicide d'un commando pendant la Deuxième Guerre Mondiale. Si le traitement scénaristique est lui-même sujet à conflit critique (voir par exemple
http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/tarantino-franchement-beauf-meme-60410 et http://www.dvdrama.com/news-33850-inglourious-basterds-tarantino-tue-du-nazi.php ), on constatera  en effet une modification conséquente du logo-titre pour les affiches diffusées sur le territoire hexagonal, le titre étant amputé la sa croix gammée au profit d'un impact de balle sanguinolant. En France comme en Allemagne, la représentation de la croix gammée n'est en effet tolérée uniquement qu'à des fins strictement historiques (notamment par la représentation des insignes et drapeaux nazis) : on restera néanmoins circonspect sur la valeur exacte de la modification engendrée.










- Autre sujet de polémique : les modifications de la tagline et de la place du titre du film Non ma fille tu n'iras pas danser de Christophe Honoré : voir le débat houleux soulevé sur le site http://cinema.fluctuat.net/blog/39510-l-affiche-de-la-semaine-si-ma-fille-tu-iras-danser.html









L’affiche du film de Christophe Honoré existe en deux versions, l’une, simple, où l’on voit Chiara Mastroianni dans un champ, l’autre surmontée d’un slogan en grosses lettres blanches : «Vivez libre». Accroche d’un optimisme exagéré au vu du dénouement du récit.

 Jean Labadie, distributeur du film au sein de la société Le Pacte, justifie cette stratégie marketing :

«Il y a quatre agences différentes qui se sont succédé pour proposer des affiches. Il y a eu de nombreuses tentatives où la dimension chorale du film était mise en avant avec des montages de photos montrant tous les acteurs, mais ça ne plaisait ni à Christophe ni à moi, nous trouvions que le film était banalisé, ressemblant à tout un tas d’autres sortis récemment. C’est l’agence Fidelio qui a demandé à Jean-Baptiste Mondino de faire cette photo de Chiara Mastroianni et c’est moi qui, il y a quinze jours, ait eu l’idée de ce slogan. Il s’agit d’accrocher le spectateur dans les cinq premiers jours d’exploitation. Il y a un enjeu de visibilité qui devient de plus en plus tendu quand vous avez parfois quinze films qui sortent chaque semaine. Pourquoi "Vivez libre" ? Parce que le film parle d’une femme qui casse toutes les conventions et qui en souffre.»


Sources : http://www.liberation.fr/cinema/0101588327-vivez-libre-pour-sortir-du-rang



- Enfin, saluons l'arrivée sur le site Dvdrama d'une nouvelle chronique consacrée... au décryptage d'une "affiche-buzz du moment" :

http://www.dvdrama.com/news-35646-c-est-l-affiche-the-house-of-the-devil.php
http://www.dvdrama.com/news2.php?id=35646&page=2

Partager cet article

Repost 0
Published by Philtomb - dans News
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Décryptage d'affiche de films
  • : Les affiches de films sont des papillons de la nuit du Cinéma : multicolores, éphémères et éternelles à la fois... Invitation, trace, mémoire d'un film ou d'un genre, l'affiche en tant qu'oeuvre visuelle ne saurait être démentie, mais comment la déchiffrer, qu'en saisir et que nous dit-elle finalement, à nous, spectateurs ?
  • Contact

Recherche

Archives

Pages